:

La Russie et les itinéraires de Bizerte

10.02.2021 01:16

La Russie et les itinéraires de Bizerte

Le Temps, la Tunisie, le 5 fevrier 2021

Hatem BOURIAL

Le centenaire de l'exode de la flotte russe depuis la Mer noire jusqu'au port de Bizerte est depuis novembre 2020 au coeur d'une grande célébration. Une page d'histoire qui représente l'un des socles de la relation tuniso-russe.

C'est en novembre 1920 que la flotte impériale russe de la Mer noire a quitté son port d'attache en Crimée pour rejoindre Constantinople, en Turquie. Il s'agissait d'un véritable exode qui concernait 126 bateaux et navires de guerre commandés. Commandée par le général Wrangel, cette flotte transportait 150.000 civils et militaires. Plus tard, une escadre de 33 navires transportant 6000 personnes traversera la Méditerranée pour aller vers Bizerte. Cette escadre comprenait plusieurs centaines d`officiers et leurs familles qui feront de Bizerte leur port d'attache et de la Tunisie leur pays d'adoption.

La postérité d'Anastasia Manstein-Chirinsky

Comme l'a écrit l'écrivain russe Ivan Chmeliov, "ils ont quitté la Russie emportant la Russie avec eux et continuent à la porter jusqu'à présent. L'exemple le plus éloquent de ces Russes arrivés en Tunisie il y a un siècle, est celui d'Anastasia Manstein-Chirinsky. Arrivée à l'âge de huit ans, celle qui deviendra l'ange-gardien de cette escadre russe, a vécu près de quatre-vingt-dix ans à Bizerte où elle repose désormais. Anastasia Manstein-Chirinsky a consigné son témoignage dans un ouvrage intitulé "La dernière escale", devenu un classique depuis sa parution il y a plus de vingt ans.

Grâce à cette grande dame, une Fondation de conservation de l'héritage historique et culturel russe en Tunisie, a vu le jour il y a dix ans. Cette institution porte désormais le nom de Fondation Anastasia Manstein-Chirinsky en son honneur et poursuit son travail de fond pour préserver la mémoire des marins russes de Bizerte. La création de cette fondation a été soutenue par l'ambassade de Russie en Tunisie, le Centre russe de la culture et des sciences et le gouvernorat de Bizerte. La société civile tunisienne s'est également impliquée dans plusieurs projets de la Fondation Anastasia Manstein-Chirinsky.

Cette institution a contribué à la création d'un centre mémoriel nommé "Maison de l'escadre russe" et installé à Bizerte. Ce centre a initié un parcours culturel et historique pour mettre en valeur les lieux de mémoire liés à l'escadre russe. Ainsi, la zone portuaire où stationnaient les navires, le cimetière où se trouvent les sépultures des marins russes et celle de Manstein-Chirinsky, l'église Saint Alexandre Nevski font partie de ce parcours. Apportant leur soutien au projet dans sa globalité, les autorités tunisiennes ont baptisé du nom d'Anastasia Manstein-Chirinsky, la place publique qui fait face à l'église. Fondée en 1938, ce lieu de culte est l'unique église mémorielle dédiée à l'escadre russe.

L'un des socles symboliques des relations tuniso-russes

Aujourd'hui, la Fondation Manstein-Chirinsky est présidée par Elvira Gudova alors que Larissa Bogdanov est la conservatrice de la Maison de l'escadre russe. De nombreux visiteurs se rendent à Bizerte pour y découvrir les itinéraires de mémoire de la flotte impériale russe qui, depuis la Crimée et la mer noire, a abouti en Tunisie il y a un siècle. Signe qui ne trompe pas sur l'importance historique et culturelle de cette présence russe, l'archimandrite de la Laure Alexandre Nevski de la Sainte Trinité est le président du conseil d'administration de la Fondation Manstein-Chirinsky. Au-delà, cette fondation cultive un projet cher à la grande Anastasia dont la volonté posthume était la sauvegarde de la mémoire de cet événement qui s'est déroulé en 1920.

Symbole par excellence, une stèle a été érigée par l'ambassade de Russie à la mémoire des marins de l'escadre russe et de tous les compatriotes venus en Tunisie à bord de la flotte impériale. Cette stèle se trouve au cimetière chrétien de Bizerte juste aux côtés des sépultures des marins et du caveau familial de Manstein-Chirinsky. Ces itinéraires de Bizerte sont une manière de se replonger dans cette page d'histoire à laquelle l'ambassade de Russie en Tunisie vient de consacrer une brochure bilingue, parue en décembre 2020 pour commémorer le centenaire de cet exode vers la Tunisie, l'un des socles symboliques des relations tuniso-russes.

http://www.letemps.com.tn/article/119140/la-russie-et-les-itinéraires-de-bizerte?fbclid=IwAR2YUgBxweMkqVLXltagiSe6c7RexVc7reZa4LrBZ_L4CDYisA2Q0rVfGBA




0
0
0